Translate

lundi 30 novembre 2015

ADAM EST ENDIABLEE !!!

Image
Les voilà, plus de 3,5 Milliards de Diables recemment parachutés,
Nombreux chef-œuvres,  pour mes semblables, objet de risée,
Hypothèses vérifiés des “scientistes”, qui se font accuser, 
Par ces innombrables chercheurs infiniment défiés,
Et qui trouvent en eux nuit et jour et sans fin,
Les sources des sempiternels maux mondains. 

Ce sont ces créatures”inconnues” connues que la Divinité,
A, dans les sanctuaires et cathédrales, laissé pulluler,
A l’ultime fin de repentance, de reprise  et de Salut,
Que devrait procurer constamment le nom de Jésus !

Elles s’érigent en grands et redoutables chasseurs,
Dans la forêt clairsemée des faibles mangeurs,
Ruminants primaires des pensées de Dieu,
Qui jamais n’aiment faire au Père cet aveu ;
Celui d’avoir à maints trébuchements brouté malgré eux,
Dans les Eden ambulants, cachés et rugueux,
Précédente cause de malheur des Gomorrhéens,
Et qui de grâce sont offert sous semblant et contre rien.

Même Facebook s’est donné à ce jeu gratuitement,
Pour devenir en peu de temps un pervers instrument;
Musée électronique d’exposition sans frais à grand public,
Bras commercial pour clientèle souffrant de maux impudiques,
Acheteurs aidés pour ne jamais étancher leur soif éternelle,
Pauvre frères dans la moderne allégorie originelle.

Que diantre, les 66 livres à ce jour ne suffisent!
Et que même Abraham victime d’une infernale traitrise,
Devra, à nouveau, rendre Isaac, ultime recours,
Pour ramener ces diablotins dans la très prochaine Cour.

Quand on se souvient de Salomon émerveillé,
Que Barrabas se soit fait glorieusement relaxé,
Que Jésus se soit laissé, sans mot dire, condamner,
Ou que Paul n’ait pas pu empêcher d’être aveuglé,
Surtout que Marc n’a pas jugé utile de témoigner
De l’interdiction d’aller à l’autel pour s’égayer,
Le décalogue non désuet peut-il freiner les suiveurs,
Lorsque la “Grâce” est l’outil des pourfendeurs ?

Que faut-il encore pour chasser des Temples les étrangers,
Je ne sais ! Mais des souffrances apparemment allégées,
Les enfants qui chantent LOL auraient choisi leur camp:
Plus douloureuses lamentations des fins des temps !

Je les ai vues quatre fois nombreux chez mon voisin de l’orient,
Et qui y pleurent la désolante injustice du naturel accroissement,
Obligées de se mettre des masques comme les « Ngaga, »,
Pour accompagner ceux pour qui, suffit l’apparat.

“Je Suis” est sans fin de cette qualité connue de tous,
Mais devra, un jour, agir de sa Droite douce,
Pour aider Octavio et ses compères à trouver le repos,
Face à cette carence de tourtereaux dans cet entrepôt !

Octavio Hermeland Diogo,
 Addis Ababa 23 Octobre 2013, 
Editons: “λόγος”

lundi 23 novembre 2015

Opinion: Femmes, soyez soumises à vos maris!



A plusieurs reprises, beaucoup d’hommes ont basé leurs agissements ou raisonnements sur des écrits religieux pour discriminer les femmes et satisfaire leur égo.  L’un des cas les plus courants restent le prétexte pris du verset 5 du Livre des Ephésiens, tirés de la Bible (Livre religieux des chrétiens) aux termes duquel, Paul affirme : « Femmes, soyez soumises à vos maris ». Ce verset a fait l’objet de tellement d’interprétations, que je sais d’avance, la mienne pourrait faire l’objet de critique et de compréhension controversée, autant les hommes ne veulent jamais céder à fléchir leur orgueil pendant que les féministes ont besoin d’autant d’armes pour combattre les idées contraires aux leurs. Ce même texte a fait dire à beaucoup que son auteur était misogyne, et que ses mots ne pourraient s'appliquer à nos jours "modernes", etc...
 Mon article est mu par le fait qu’il ne m’est pas aisé de concevoir, en tant que suiveur et étudiant de la doctrine chrétienne, que le Livre a instauré des religions à doctrines patriarcales et que la femme doit rester assujettie à l’homme. Des raisonnements déniant l’égalité de la femme d’avec l’homme dans le foyer, sont semblables à ceux qui ont justifié la ségrégation raciale des années 60 aux Etats-Unis, prétextant du libellé de Genèse chapitre 9 verset 27 : Dieu est dans notre camp et les autres doivent être rendues esclaves. Ce qui confère à l’oppresseur, en l’occurrence l’homme, tous les droits de considérer la femme comme un moins que lui. Ce qui, non plus, n'est de l'esprit du Divin !

De ma compréhension, dans sa lettre aux communautés chrétiennes d’Ephèse, Paul exhortait les femmes à passer outre leur préférence pour le Seigneur afin de se soumettre à la préséance établie par Dieu du noyau sociétal qu’est la famille, l’homme étant créé avant la femme. Il ne s’agissait nullement d’un ordre d’assujettissement pour réduire la femme à l’esclavage. Il pourrait être le rétablissement de l’ordre divin par la création de l’homme avant la femme. En effet, à Ephèse, beaucoup de femmes, étant devenues chrétiennes (émancipées) avaient juste compris qu’elles étaient affranchies de la relégation au second rang des réalités de la vie courante par les hommes, phénomène qui pourrait être assimilé à un patriarcat esclavagiste de la femme ! Qu’à ce titre, elles revendiquaient déjà leur place non seulement dans la société, mais surtout et également dans la gestion du foyer ! Mais cette place en elle-même était de source divine, puisqu’à l’origine, la femme est faite « aide » de l’homme, érigée au rang de « son vis-à-vis » (Gen 2 : 18), et non son sujet, esclave !. 

Mais la notion de « soumission » n’est pas comprise de tous ! En vérité, on ne peut parler de rapport de soumission qu’entre deux être égaux ! Ce qui clairement veut dire que, la soumission présume (tacitement), et avant tout, un rapport d’égalité entre des partenaires et, au demeurant, pour éviter des effritements de la meilleure relation possible entre deux partenaires destinés à marcher le plus de temps ensemble, il est souhaitable à l’un deux de soumettre ses décisions, ses souhaits à une autorité librement reconnue entre les deux parties, non pas soutirée par quelque coercition ! On s'entendra alors que Soumettre c'est reconnaître et respecter cette autorité, par opposition à une défiance, une rebellion.

Le contraire, qui se résumerait en rapport de pouvoir/force, fait craindre au sujet une récompense négative de la part de son maître ! Un maître peut-il accepter de « faire une seule chair » avec son esclave ou son sujet ? Un maître pourra-t-il « aimer » son sujet « comme son propre corps », et en prendre soin (surtout dans les civilisations antiques) ? Une analyse plus approfondie, prouve à suffire que Paul montre que l'autorité et la soumission ne sont pas exactement comme l'on pourrait croire !!!

Je précise pour finir que la relation d’égalité dans le mariage que je fais ressortir ici, se veut être tout  un contre-pied à une rébellion sous quelque forme de la femme qui se réclamerait d’un quelconque féminisme ou activisme féministe ! Je pense simplement que la femme reste et demeure l'égale de l'homme dans le foyer et que le libellé de Ephesiens 5: 22 ne doit être la base de quelque argumentaire permettant un pietinement de la femme! J'ai dit et parlé ----!

lundi 16 novembre 2015

Bénin: La jeunesse plaide pour son autonomisation politique - DGTrends


Le mercredi 11 Novembre 2015, le Président de l'Assemblée Nationale du Bénin, SE M. Adrien Houngbédji a accordé une audience à IRENICASHE ONG , organisatrice de la conversation nationale de la jeunesse sur la démocratie et tendances nouvelles en matière de gouvernance (DGTrends) au Bénin, le 10 Octobre 2015, avec l'appui technique de l'Agence de développement. Zayrah Afrique.



Le Président Houngbédji qui était le principal adversaire du Président Yayi Boni lors des élections présidentielles de 2011 au Bénin, a salué l'initiative du Département des Affaires Politiques de l'Union Africaine dans le cadre de l'autonomisation des jeunes à travers leur participation active à la gouvernance des nations africaines, en particulier les conversations de la jeunesse et a également félicité les organisateurs pour leur travail. 

Lors du débriefing, Président Houngbédji a pris note de l'engagement des jeunes et de leurs perspectives à envisager les moyens par lesquels les jeunes, et en particulier les jeunes femmes , peuvent exceller et servir dans les sphères politiques. Il a souhaité en outre la mise en place d'un Observatoire National de la Gouvernance qui aura pour mandat de tenir une série de consultations/conversations (jeunes) à travers le pays et le partage de la stratégie de l'Union Africaine pour l'engagement de la jeunesse, relative à l'Architecture Africaine de Gouvernance. Tout en encourageant les jeunes, il s'est engagé à partager en temps opportun le rapport entre les membres du Bureau de l'Assemblée Nationale pour mettre en œuvre certaines recommandations inscrites dans ledit rapport.

Cette audience fait partie de la stratégie de plaidoyer de l'ONG IRENICASHE et ses partenaires aux fins de l'autonomisation politique de la jeunesse et la copie de rapport transmis à M. Houngbédji contient toutes les recommandations sur: la participation des jeunes en politique et pour la gouvernance, le leadership des femmes dans les partis politiques, les droits de l'homme et de la société civile en matière électorale, la contribution et l'engagement politique de la jeunesse en période électorales. Ceci est en alignement avec la vision du Département des affaires politiques de la Commission de l'Union africaine (CUA)  qui est de «faciliter l'inclusion des spécificités et la voix des jeunes dans la conversation de la gouvernance à travers des conversations nationales."