Translate

jeudi 2 juin 2016

La Jeunesse béninoise: Ce qu'elle est (et n'est pas)

Sur sa page Facebook, tôt ce matin du Jeudi 02 mai 2016, la jeune entrepreneur sociale et Activiste Sara Idohou, Présidente du YLC et Lauréate de plusieurs prix dont les Oscars de la Jeunesse Béninoise ainsi que le YALI américain, n'a pas manqué de mots pour s'insurger contre certains agissements de la couche juvenile à laquelle elle appartient. A travers ses lignes dont je partage aussi la quintessence, Sara a émis le rêve d'une "jeunesse béninoise forte et unie pour un Bénin fort et uni".  Lisez plutôt.

"J'ai vu une Jeunesse Béninoise remplie de Talents où les individus arrivent à briller tous seuls mais se détruisent quand ils sont ensemble...
J'ai expérimenté une Jeunesse éclairée et brillante mais presque incapable de tenir à l'Unité par purs jugements insolubles, méfiance, préjugés, concurrence vaine, jalousie nuisible, manque de respect de la personne de l'autre ou manque de reconnaissance des combats et de la vision de l'autre...
J'ai vu des tristes scènes de compagnons de lutte, de victoires et d'exploits qui se sont tournés le dos l'un à l'autre pour la vie et conservent toujours un souvenir amère des choses parfois futiles mais blessantes qui les ont divisé et qu'ils ne se sont jamais pour autant pardonnés...
J'ai eu de la peine à observer voire être dégoutée parfois que l'intelligence puisse être utilisée par une Jeunesse-Elite pour s'auto-attaquer elle-même juste parce que l'on ne viserait plus l'intérêt commun de nos combats pour le pays que nous cherchons tous à construire ou renforcer mais pour satisfaire des intérêts personnels et se faire simplement une renommée...
Mais la renommée s'envole avec le temps et ce qui restera, c'est la réputation derrière l'impact positif que l'on aurait laissé derrière soi, les personnes que l'on aurait inspirées, les vies que l'on aurait touchées et qui se seraient transformées, l'espoir que l'on aurait distillé dans bien des coeurs, la pierre que chacun aurait apporté au développement en mettant en oeuvre le maximum de ses potentialités dans le domaine de sa passion!
Je rêve d'une jeunesse béninoise forte et unie pour un Bénin fort et uni. Mais c'est un rêve qui commence d'abord par la valorisation des talents des autres et du respect pour leur personne et leurs compétences. Et que l'on comprenne que la vie n'est pas toujours "compétition ou concurrence haineuse et gratuite" mais surtout une "complémentarité dans la considération de la personne de l'autre et de ses aspirations". 
Si la génération de la Jeunesse à laquelle j'appartiens passait totalement à côté, ma prière est que celle d'après ne se mélange pas les pédales et fasse pire... La division est l'ennemi de l'évolution. Puisse la maturité rappeler à chacun quelque soit l'éclat de son étoile " seul", que ce qui nous unit est plus fort et plus noble que ce qui nous sépare. L'intelligence individuelle permet d'exceller seul avec beaucoup d'énergie mais la maturité collective des personnes intelligentes et excellentes permet de prospérer ensemble.
Que les optimistes endurcis comme moi ne se découragent point mais aient le courage d'observer la réalité d'aujourd'hui tout en conservant le rêve de demain."