Translate

lundi 16 novembre 2015

Bénin: La jeunesse plaide pour son autonomisation politique - DGTrends


Le mercredi 11 Novembre 2015, le Président de l'Assemblée Nationale du Bénin, SE M. Adrien Houngbédji a accordé une audience à IRENICASHE ONG , organisatrice de la conversation nationale de la jeunesse sur la démocratie et tendances nouvelles en matière de gouvernance (DGTrends) au Bénin, le 10 Octobre 2015, avec l'appui technique de l'Agence de développement. Zayrah Afrique.



Le Président Houngbédji qui était le principal adversaire du Président Yayi Boni lors des élections présidentielles de 2011 au Bénin, a salué l'initiative du Département des Affaires Politiques de l'Union Africaine dans le cadre de l'autonomisation des jeunes à travers leur participation active à la gouvernance des nations africaines, en particulier les conversations de la jeunesse et a également félicité les organisateurs pour leur travail. 

Lors du débriefing, Président Houngbédji a pris note de l'engagement des jeunes et de leurs perspectives à envisager les moyens par lesquels les jeunes, et en particulier les jeunes femmes , peuvent exceller et servir dans les sphères politiques. Il a souhaité en outre la mise en place d'un Observatoire National de la Gouvernance qui aura pour mandat de tenir une série de consultations/conversations (jeunes) à travers le pays et le partage de la stratégie de l'Union Africaine pour l'engagement de la jeunesse, relative à l'Architecture Africaine de Gouvernance. Tout en encourageant les jeunes, il s'est engagé à partager en temps opportun le rapport entre les membres du Bureau de l'Assemblée Nationale pour mettre en œuvre certaines recommandations inscrites dans ledit rapport.

Cette audience fait partie de la stratégie de plaidoyer de l'ONG IRENICASHE et ses partenaires aux fins de l'autonomisation politique de la jeunesse et la copie de rapport transmis à M. Houngbédji contient toutes les recommandations sur: la participation des jeunes en politique et pour la gouvernance, le leadership des femmes dans les partis politiques, les droits de l'homme et de la société civile en matière électorale, la contribution et l'engagement politique de la jeunesse en période électorales. Ceci est en alignement avec la vision du Département des affaires politiques de la Commission de l'Union africaine (CUA)  qui est de «faciliter l'inclusion des spécificités et la voix des jeunes dans la conversation de la gouvernance à travers des conversations nationales."